La Liberté

Winterthour, charmante ouvrière

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Du quartier Sulzer en constante mutation (à gauche) au centre-ville piétonnier (à droite), en passant par le jardin des roses, Winterthour soigne sa qualité de vie. © Charles Grandjean
Du quartier Sulzer en constante mutation (à gauche) au centre-ville piétonnier (à droite), en passant par le jardin des roses, Winterthour soigne sa qualité de vie. © Charles Grandjean
Winterthour, charmante ouvrière
Winterthour, charmante ouvrière
Winterthour, charmante ouvrière
Winterthour, charmante ouvrière
Winterthour, charmante ouvrière
Winterthour, charmante ouvrière
Partager cet article sur:
22.07.2021

La cité postindustrielle cultive sa douceur de vivre entourée d’un écrin de verdure

Charles Grandjean

Escapades alémaniques » Nous sommes nombreux à passer nos vacances au pays. Toute la semaine, nous vous proposons donc des bons plans outre-Sarine.

Ici, les chauffards roulent à 30 km/h. Une signalisation Generell Schritttempo rappelle la limitation à l’allure du pas. Les cyclistes n’ont qu’à se frayer un chemin parmi les piétons qui flânent le long des terrasses. Il flotte une atmosphère de dolce vita au cœur de la sixième ville de Suisse, Winterthour.

Urbaine Impossible de saisir la mue de Winterthour sans plonger dans la Sulzer-Areal, ancienne friche industrielle d’une vingtaine d’hectares, aux abords immédiats de la gare. Vestiges de grues, voies ferrées et blocs de fonte témoignent du passé ouvrier. Une empreinte laissée par l’entreprise Sulzer qui, d’une fonderie d’une douzaine de compagnons au d&eacu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00