La Liberté

Week-end parfait pour Max Verstappen

Publié le 25.04.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Automobilisme » Le Néerlandais a remporté le sprint samedi et la course hier au GP d’Emilie-Romagne à Imola.

Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix d’Emilie-Romagne à Imola. Le Néerlandais, qui a connu un week-end parfait, a précédé son coéquipier Sergio Pérez alors que les Ferrari ont déçu les tifosi accourus en masse.

Parti de la pole position après son succès dans le sprint de samedi, Verstappen a connu une course sans histoire pour aller décrocher la 22e victoire de sa carrière en formule 1, la deuxième cette saison, assortie encore du tour le plus rapide. Sur une piste humide, les pilotes sont partis en gommes intermédiaires avant de chausser les slicks après un tiers de l’épreuve.

«Le départ était important, mais après il a fallu juger les conditions et savoir quand changer de pneus. Quand tu mènes, il faut donner le rythme et c’est toujours difficile, mais tout a été bien géré», s’est félicité Verstappen. Derrière les Red Bull, le podium a été complété par Lando Norris (McLaren-Mercedes). L’Anglais a profité d’une erreur de Charles Leclerc (Ferrari) à 10 tours de la fin alors que le Monégasque poussait fort pour revenir derrière Pérez.

Leclerc a dû se contenter de la sixième place alors que son coéquipier Carlos Sainz a dû abandonner dès le 1er tour après avoir été touché par Daniel Ricciardo (McLaren-Mercedes). Ferrari attendait bien mieux de ce week-end à domicile… Cette saison 2022 se profile vraiment comme un duel entre Verstappen et Leclerc pour le titre. Tous deux ont gagné deux fois. Le pilote Ferrari reste en tête du championnat avec 86 points, contre 59 pour le tenant du titre et 54 pour le solide Pérez.

Les Mercedes ne sont pas dans la course en 2022. Si George Russell a sauvé les meubles en prenant la quatrième place juste devant le Finlandais Valtteri Bottas (Alfa Romeo-Ferrari), Lewis Hamilton a connu une course bien difficile conclue à une anonyme 13e place, à un tour du vainqueur. «Désolé pour la voiture que tu as dû conduire aujourd’hui», a dit le patron Toto Wolff à la radio au septuple champion du monde. «Pas de souci Toto. On va juste continuer à travailler dur», a répondu Hamilton. ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11