La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Lire, délire

Comme autant d’interrogations écrites, les œuvres du Fribourgeois Pascal Vonlanthen, d’Arthur Bispo do Rosário et d’Adolf Wölfli. © CREAHM Villars-sur-Glâne/Museo Bispo, Rio de Janeiro/Kunstmuseum Bern
Comme autant d’interrogations écrites, les œuvres du Fribourgeois Pascal Vonlanthen, d’Arthur Bispo do Rosário et d’Adolf Wölfli. © CREAHM Villars-sur-Glâne/Museo Bispo, Rio de Janeiro/Kunstmuseum Bern
Comme autant d’interrogations écrites, les œuvres du Fribourgeois Pascal Vonlanthen, d’Arthur Bispo do Rosário et d’Adolf Wölfli. © CREAHM Villars-sur-Glâne/Museo Bispo, Rio de Janeiro/Kunstmuseum Bern
Comme autant d’interrogations écrites, les œuvres du Fribourgeois Pascal Vonlanthen, d’Arthur Bispo do Rosário et d’Adolf Wölfli. © CREAHM Villars-sur-Glâne/Museo Bispo, Rio de Janeiro/Kunstmuseum Bern
Comme autant d’interrogations écrites, les œuvres du Fribourgeois Pascal Vonlanthen, d’Arthur Bispo do Rosário et d’Adolf Wölfli. © CREAHM Villars-sur-Glâne/Museo Bispo, Rio de Janeiro/Kunstmuseum Bern
Comme autant d’interrogations écrites, les œuvres du Fribourgeois Pascal Vonlanthen, d’Arthur Bispo do Rosário et d’Adolf Wölfli. © CREAHM Villars-sur-Glâne/Museo Bispo, Rio de Janeiro/Kunstmuseum Bern
La fontaine Schwimmwasserplastik dérivant à Paris. © Matthias Willi
La fontaine Schwimmwasserplastik dérivant à Paris. © Matthias Willi
Partager cet article sur:
Publié le 30.10.2021

A Bâle, le Musée Tinguely accueille les Ecrits de l’art brut, ces chants du signe nés de la marge. Beau comme un langage sans grammaire

Thierry Raboud

Exposition » Les langues de l’irraisonnable, ici, se délient. C’est un abécédaire de la folie où l’œil, avide de sens, s’épuise en déchiffrements puis consent à la contemplation. Oui, c’est à de nouvelles lectures de l’art brut que convie le Musée Tinguely de Bâle, à l’enseigne de son exposition temporaire tout juste vernie.

Passant devant les engrenages tintamarresques des formidables Klamauk et Utopia échafaudés par Tinguely, on se demande ce que viennent faire dans ce sanctuaire machinique les quelque 70 œuvres de l’accrochage Ecrits d’art brut. C’est que le vacarme centrifuge des exubérances automatisées du Fribourgeois paraît bien étranger à ces expressions de la marge procédant toujours du silence, du secret, de la solitude.

Pourtant. «Je me sou

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00