La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Unihockey: Fanny Ecoffey: «Nous pouvons être fières de nous quand même»

L’attaquante veveysanne et Aergera Chevrilles ont vécu une saison contrastée. A défaut des play-off, place aux play-out dès samedi face aux Zurichoises de Dürnten-Bubikon-Rüti. Interview.

Continuera-t-elle ou non? Fanny Ecoffey (à droite) n’a pas encore pris sa décision. © Jean-Baptiste Morel
Continuera-t-elle ou non? Fanny Ecoffey (à droite) n’a pas encore pris sa décision. © Jean-Baptiste Morel

Pierre Salinas

Publié le 01.03.2024

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Cinq victoires, dont une face au septuple champion de Suisse Piranha Coire, 13 défaites, une 9e place au classement et l’obligation, le regret sans doute, de sauver sa peau en play-out. Pour son retour en ligue A (UPL), Aergera Chevrilles a vécu une saison contrastée, lui qui espérait accrocher le top 8 synonyme de play-off mais qui a échoué dans sa quête pour deux petits points.

Pas le temps de se lamenter sur son sort: ce samedi (20 h), les Singinoises accueillent pour le premier match d’une série au meilleur des sept les Riders de Dürnten-Bubikon-Rüti (DBR), club zurichois qui n’a remporté qu’un seul succès jusque-là: face à… Chevrilles. En jeu, la possibilité pour Fanny Ecoffey et ses coéquipières de rester une année supplémentaire dans l’élite de l’unihockey suisse. A moins que l’attaquante veveysanne, à Aergera depuis l’été 2019, ne décide de prendre du recul, ce qui est une éventualité, dit-elle. Interview au bas d’un escalier, dans la pénombre d’une salle qui, bientôt,

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11