La Liberté

Avions de combat: Les F-35 pourraient bien être livrés en retard

Un F-35 en démonstration à Payerne en juin 2019. © Keystone
Un F-35 en démonstration à Payerne en juin 2019. © Keystone

Guillaume Chillier & ATS

Publié le 23.06.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

La guerre en Ukraine bouscule les priorités des Américains. Cette semaine, le gouvernement a pris la décision «difficile mais nécessaire» de «redéfinir les priorités» des livraisons de matériel de guerre, comme l’a indiqué jeudi John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité de la Maison-Blanche. Si bien qu’il est possible que la Suisse doive attendre plus que prévu pour voir arriver sur son sol des premiers avions de combat F-35, indique ce dimanche la NZZ am Sonntag.

Une partie du système de défense aérienne Patriot, acheté par la Suisse pour un montant de 300 millions de francs, est déjà concerné par cette clause d’urgence. Celle-ci autorise le Gouvernement américain à modifier, retarder, voire annuler une commande. Dans le journal dominical, l’Office fédéral de l’armement (armasuisse), déclare qu’un retard dans la livraison des F-35 est encore hypothétique. Dans un récent rapport, le Conseil fédéral avait cependant fait part du risque qu’un Etat neutre comme la Suisse se voie accorder moins d’importance qu’un pays impliqué dans un conflit.

Rien n’est exclu

La Suisse a acheté 36 avions F-35 de la société Lockheed Martin pour un montant de 6 milliards de francs. Leur livraison doit s’échelonner entre 2027 et 2030.

Toujours dans la NZZ am Sonntag, la conseillère nationale PLR Maja Riniker, membre de la commission de la politique de sécurité, se dit convaincue que les avions seront construits à temps et prêts à voler. Mais en ce qui concerne le risque de retard en raison des conflits dans le monde, elle estime que rien ne peut être exclu.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11