La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Tennis: Adrien Berrut ou l’art du mélange et du compromis

Polyvalent, le joueur valaisan du TC Bulle a choisi la filière universitaire américaine. Avant de passer pro? Rencontre après une défaite 6-3 en interclubs face à l’invincible armada nyonnaise.

Adrien Berrut et le TC Bulle se sont inclinés 6-3 samedi devant Nyon. © Jean-Baptiste Morel
Adrien Berrut et le TC Bulle se sont inclinés 6-3 samedi devant Nyon. © Jean-Baptiste Morel

Pierre Salinas

Publié le 30.05.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

«Heureusement pour moi, j’ai bien travaillé pendant l’année et j’ai un peu de marge. Je ne suis donc pas obligé de viser le 6 (la note 6, ndlr) à chaque fois.» Fini les écrits, place aux oraux. Entre deux examens du baccalauréat, Adrien Berrut profite des petites bouffées d’oxygène que représentent les interclubs. Samedi passé face à l’invincible armada de Nyon, samedi qui arrive contre Zofingue, un adversaire direct pour le maintien en ligue B: âgé de 18 ans seulement, l’un des trois joueurs valaisans du TC Bulle (avec Yann Marti et Thomas Mathys) jongle avec les défis comme s’il en avait 30. Quel calme sous la casquette! Et quelle polyvalence dans la raquette!

Quand il n’a pas le nez dans les bouquins ou la tête aux révisions, Adrien Berrut est «un bon mix de tout». Autrement dit: «Sur un court, je n’ai pas de point fort ni de point faible. Mais je suis capable de créer du jeu à partir de rien.» Il n’a peur de rien non plus. Une qualité que le natif de Val-d’Illiez cultive d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11