La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les auberges ont toujours la cote

A l’heure des «redynamisations» des centres de villages, des communes se montrent inventives

Très divisés, les citoyens de Pont-en-Ogoz ont fini par acheter l’Auberge Saint-Pierre, qui devrait reprendre du service cet automne. © Charly Rappo
Très divisés, les citoyens de Pont-en-Ogoz ont fini par acheter l’Auberge Saint-Pierre, qui devrait reprendre du service cet automne. © Charly Rappo

Stéphane Sanchez

Publié le 02.03.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Intégration » Autrefois expurgées du patrimoine collectif, les auberges semblent retrouver un brin d’aura auprès des conseils communaux, de plus en plus soucieux de «dynamiser la vie villageoise». C’est en tout cas ce qui ressort de quelques-unes des dernières assemblées communales, où certains édiles ont redoublé d’inventivité ou de persévérance pour recréer ou conserver un centre névralgique au village.

Pont-en-Ogoz a ainsi décidé d’investir 1,2 million de francs dans l’acquisition du dernier restaurant villageois de la commune: l’Auberge Saint-Pierre, au Bry, au bord de la route cantonale. Le rez affiche une capacité de 60 couverts, mais pourrait être en partie converti en commerce. Cinq chambres attendent des locataires au mois. Et le site a un potentiel événementiel certain, gr&a

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11