La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La France réduit l’ardoise d’UBS

UBS a été condamnée hier en appel à payer 1,8 milliard d’euros, contre 4,5 milliards en première instance

L’ouverture de l’audience en appel de l’affaire d’évasion fiscale française d’UBS au Palais de Justice de Paris hier après-midi. © Keystone
L’ouverture de l’audience en appel de l’affaire d’évasion fiscale française d’UBS au Palais de Justice de Paris hier après-midi. © Keystone

Antoine Castineira, Paris

Publié le 14.12.2021

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Fraude fiscale » Le verdict de la Cour d’appel de Paris a plusieurs lectures. La première, purement factuelle et comptable, celle qui restera dans l’histoire: UBS est condamnée à verser 1,8 milliard d’euros à l’Etat français pour des pratiques jugées illégales. La seconde, plus financière, à la limite commerciale: la sanction est réduite de 60% par rapport aux 4,5 milliards infligés en première instance.

«Ce sont les soldes avant Noël!» ironise un spécialiste du dossier. Pour les autres interprétations du verdict, plus juridiques, la parole à la défense: «Difficile à comprendre», reconnaît l’avocat de la banque, Hervé Temime.

Amende divisée par 1000

Le cadre est solennel: le Palais de justice, situé au cœur de Paris. Une salle comble pleine

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00