La Liberté

Parfois, même la légèreté devient trop futile

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Anaïs Demoustier passe d’homme en homme et d’homme en femme. © Frenetic Films
Anaïs Demoustier passe d’homme en homme et d’homme en femme. © Frenetic Films
Partager cet article sur:
15.09.2021

Les amours d’Anaïs » Anaïs, la trentaine, est pour le moins agitée et volubile. Sans cesse déchaînée, elle papillonne d’homme en homme et d’homme en femme, tout en commentant sans cesse ses moindres faits et gestes. Dans la vraie vie, elle serait l’archétype de la chieuse de compétition. Au cinéma, c’est malheureusement pareil. Et cela même si l’emmerdeuse en question a les traits de la charmante Anaïs Demoustier, que les êtres qu’elle convoite sont Denis Podalydès et Valeria Bruni Tedeschi et qu’elle folâtre à la campagne sous une belle lumière d’été.

De ces quelques ingrédients, Charline Bourgeois-Tacquet a pensé qu’il y avait matière à en tirer son premier long-métrage. Dans sa manière de filmer, en gardant toujours ses acteurs ou sa caméra e

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00