La Liberté

Un navire d'aide va s'amarrer aux Tonga en dépit de cas de Covid-19

Le HMAS Adelaïde, qui compte 600 membres d'équipage, achemine environ 80 tonnes de produits de première nécessité, notamment de l'eau potable, des kits médicaux et du matériel technique (archives). © KEYSTONE/AP/ABIS Susan Mossop
Le HMAS Adelaïde, qui compte 600 membres d'équipage, achemine environ 80 tonnes de produits de première nécessité, notamment de l'eau potable, des kits médicaux et du matériel technique (archives). © KEYSTONE/AP/ABIS Susan Mossop


Publié le 26.01.2022
Partager cet article sur:


Un navire militaire australien dans lequel un foyer de Covid-19 est apparu va s'amarrer mercredi dans un port des Tonga afin de décharger l'aide d'urgence à l'archipel dévasté par une éruption et un tsunami. L'équipage devra se conformer à des mesures drastiques.

"Le navire va s'amarrer et il n'y aura aucun contact. Les Australiens déchargeront la cargaison avant de repartir", a déclaré le ministre tongien de la santé Saia Piukala. La petite nation du Pacifique sud demeure l'un des rares pays au monde jusqu'à présent épargné par le coronavirus.

Le HMAS Adelaïde achemine environ 80 tonnes de produits de première nécessité, notamment de l'eau potable, des kits médicaux et du matériel technique pour aider le royaume isolé après l'éruption du 15 janvier qui a provoqué un tsunami et recouvert l'archipel de cendres toxiques.

Tous les membres d'équipage avaient été testés négatifs avant leur départ de Brisbane, mais 23 cas avaient été découverts mardi. Ce nombre est passé mercredi à 29, selon M. Piukala. Le navire compte plus de 600 membres d'équipage, tous entièrement vaccinés.

Protocoles sans contact

Le ministère australien de la défense a indiqué mardi que les 23 personnes positives étaient asymptomatiques ou ne souffraient que de légers symptômes. Le bateau compte 40 lits d'hôpital, des blocs opératoires et un service de soins intensifs.

Des protocoles sans contact sont mis en place pour le débarquement des marchandises, qui seront isolées pendant trois jours avant d'être prises en charge par les Tongiens.

Les îles Tonga ont fermé leurs frontières au début 2020. L'archipel de 100'000 habitants n'a enregistré qu'un seul cas de coronavirus depuis lors, en octobre. Il s'agissait d'un homme revenant de Nouvelle-Zélande, qui a guéri et n'a contaminé personne.

L'éruption du Hunga Tonga-Hunga Ha'apai, à environ 65 kilomètres au nord de la capitale Nuku'alofa, a provoqué un tsunami qui a affecté 85% de la population de l'archipel, selon l'ONU. Cette catastrophe "sans précédent", selon le gouvernement, a fait trois morts - dont deux au Pérou. Des villages entiers ont été balayés par le tsunami et l'eau salée a contaminé l'eau portable et détruit les cultures.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00