La Liberté

Moscou lance un mandat d'arrêt contre le frère d'Alexeï Navalny

Le lancement du mandat d'arrêt intervient au lendemain de l'ajout d'Alexeï Navalny, ennemi juré du Kremlin emprisonné dans une affaire de fraude qu'il juge politique, à la liste des "terroristes et extrémistes", sur fond de répression implacable des voix critiques en Russie. © KEYSTONE/AP/Alexander Zemlianichenko
Le lancement du mandat d'arrêt intervient au lendemain de l'ajout d'Alexeï Navalny, ennemi juré du Kremlin emprisonné dans une affaire de fraude qu'il juge politique, à la liste des "terroristes et extrémistes", sur fond de répression implacable des voix critiques en Russie. © KEYSTONE/AP/Alexander Zemlianichenko


Publié le 26.01.2022
Partager cet article sur:


La Russie a lancé mercredi un mandat d'arrêt visant Oleg Navalny, le frère de l'opposant Alexeï Navalny. Il est accusé d'avoir enfreint les conditions d'une peine avec sursis par l'administration pénitentiaire, qui réclame son incarcération.

Le lancement de ce mandat d'arrêt intervient au lendemain de l'ajout d'Alexeï Navalny, ennemi juré du Kremlin emprisonné dans une affaire de fraude qu'il juge politique, à la liste des "terroristes et extrémistes", sur fond de répression implacable des voix critiques en Russie ces deux dernières années.

Le nom d'Oleg Navalny, 38 ans, apparaît désormais sur la liste des personnes recherchées du ministère russe de l'Intérieur, pour des infractions pénales, a constaté l'AFP.

Violation des normes sanitaires

Oleg Navalny avait été condamné en août dernier à un an de prison avec sursis dans une affaire de violation des normes sanitaires liées à la pandémie pour avoir appelé les Russes à participer à des manifestations en faveur de la libération de son frère en janvier.

Son avocat Nikos Paraskevov a indiqué à l'agence Interfax que ce mandat d'arrêt avait été émis car la police n'avait pas trouvé Oleg Navalny à son domicile. Il a dit ne pas savoir si ce dernier a quitté le pays, comme la plupart des soutiens et alliés de son frère et opposant.

Prison ferme?

Lundi, un tribunal de Moscou a enregistré une demande de l'administration pénitentiaire pour convertir la peine avec sursis d'Oleg Navalny en prison ferme. Elle doit être examinée le 18 février, selon le site du tribunal.

Oleg et Alexeï Navalny avaient tous deux été condamnés en 2014 dans une affaire de fraude que leurs soutiens dénoncent comme politiquement motivée. Oleg avait passé trois ans et demi en prison avant d'être libéré en 2018, tandis qu'Alexeï avait écopé d'une peine avec sursis.

Revenu en Russie en janvier 2021 après une convalescence due à un empoisonnement dont il tient le Kremlin pour responsable, Alexeï Navalny avait été immédiatement arrêté et emprisonné.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00