La Liberté

24.06.2021

Les actionnaires se rebiffent en assemblée générale (étude)

La majorité des oppositions s'est dirigée contre des élections d'administrateurs, mais également contre les rapports de rémunération (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
La majorité des oppositions s'est dirigée contre des élections d'administrateurs, mais également contre les rapports de rémunération (archives). © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Partager cet article sur:
24.06.2021

Les entreprises ont fait face à une résistance accrue de la part des actionnaires lors des assemblées générales, selon une étude. Les propriétaires sont devenus plus regardants en matière de rémunération de la direction et de l'impact environnemental des sociétés.

La majorité des oppositions s'est dirigée contre des élections d'administrateurs, mais également contre les rapports de rémunération, constate Swipra Services, société de services dans le domaine de la gouvernance d'entreprises, dans une étude publiée jeudi. Cette dernière a passé en revue en centaine d'assemblées générales de sociétés cotées sur l'indice élargi SPI de la Bourse suisse, tenues entre le 1er juillet 2020 et le 18 juin 2021.

Les groupes ayant subi la plus importante opposition de la part de leurs actionnaires sur les rapports de rémunération sont AMS (67,8% de votes contre), suivi par Alcon (56,4%) et Valora (44,4%). Swatch, avec 35,5% de voix contre, a subi l'ire de ses propriétaires concernant le montant des rétributions de ses dirigeants, ainsi que PSP (16,4%) et Logitech (16,1%).

Concernant la rémunération des conseils d'administration, c'est encore l'horloger Swatch (35,4% de voix contre) qui a fait face à la plus importante opposition de ses actionnaires, ainsi que Credit Suisse (17,6%) et Komax (16,3%), a détaillé l'étude de Swipra, réalisée conjointement avec l'institut des banques et de la finance de l'université de Zurich.

Les nominations à l'organe de surveillance ont également fait l'objet d'une attention particulière, les actionnaires contestant notamment le manque d'indépendance ou le cumul des mandats de certains candidats. Dans ce domaine, le fabricant de produits ophtalmiques Alcon (48,2% de "non") a subi la plus grande contestation, ainsi qu'Allreal (47,6%) et Nestlé (38,3%).

Les actionnaires ont aussi exigé plus de transparence au niveau des critères environnementaux, sociétaux et de durabilité.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00